Rénover un verre de montre en polycarbonate

Voilà ce que peut donner une montre qui, en plus d’avoir été porté plusieurs saisons par un garçon fort peu soigneux (votre serviteur !), a subi les attaques répétées des rochers dans la houle, et au fond, lors d’agachons accroché au rocher. La photo n’est malheureusement pas truquée ! La montre a simplement été mise en plein soleil pour bien faire apparaître l’ampleur des dégâts !
Image

Autant dire que non seulement la lecture du cadran n’est pas facilitée, mais l’esthétisme de l’ensemble s’en ressent quelque peu…

Et là, nous allons faire subir à la bête un traitement de choc très inquiétant, donc voici le matériel nécessaire :
Image

J’ai nommé :

  • du papier abrasif très fin (240)

  • un « scotch brite » vert

  • du polish concentré type « efface rayure » pour automobile

  • un vieux torchon un peu rêche
Bon, on attaque avec une violence inouïe en polissant le verre au papier abrasif (sans appuyer comme une brute quand-même…) pour éliminer les rayures les plus profondes. Il vaut mieux prendre son temps, et y aller soft au début. J’aime autant vous dire que quand on commence, ben faut aller jusqu’au bout, parce qu’à la fin, ça donne ça :
Image

A ce stade, la lecture du cadran ne se fait plus qu’en braille ! Toutes les rayures profondes doivent avoir disparues, pour ne plus laisser apparentes que des rayures fines, mais encore très visibles, rendant le verre carrément opaque.

ATTENTION : si lors de votre polissage, les aiguilles de la montre se mettent à bouger dans tous les sens, c’est que vous êtes allé trop loin : vous avez traverser le verre !!!

Bon, maintenant, on refait la même opération de polissage, mais cette fois-ci avec un abrasif plus doux, à savoir le « Scotch Brite » vert, en appuyer de moins en moins fort pour atténuer au maximum les fines rayures du papier.
Au bout de quelques minutes, non seulement le verre recommencera à être un peu translucide, mais il ne restera plus que des micros rayures. Elles ne permettront cependant pas une lecture facile du cadran.
C’est là qu’intervient le produit magique que nous envoient tous les télé-achats de la planète : l’ « efface rayures » !!
Image

Une grosse noix sur le verre, le chiffon dans l’autre, et on suit les instructions en appuyant bien.
On répète l’opération 3 à 4 fois, et au final, après un rinçage abondant à l’eau, accompagné dans petit brossage à la brosse à dents pour éliminer tout le « polish » des recoins, on obtient :
Image

Evidemment, il restera des micro-rayures apparentes, mais rien de comparable.

On notera au passage que l’opération a pris moins de 30 mn !!

Même si je ne l’ai pas encore mis en œuvre, je pense que l’application sur le verre de 2 ou 3 couches de vernis marine viendra à bout des dernières petites rayures, le résultat étant alors « comme neuf ».
Et pour ceux qui ont plein d’idée, comme par exemple utiliser une Dremmel pour aller plus vite, j’ai essayer pour vous, et le résultat est moins bon : même à petite vitesse, soit le polissage n’est pas suffisant, soit carrément … le verre fond à la chaleur, laissant alors de grosses traînées opaques !!

Dernière précision : j’ai testé pour vous ce traitement sur cette CASIO, et ensuite sur mon Suunto D3, lui aussi sévèrement attaqué. Dans les 2 cas, j’ai été ravi du résultat. Mais Spearboy.com (et granseb ! NdW) ne serait en aucun cas responsable d’un éventuel mécontentement si ce résultat ne vous convenait pas…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

template joomlatemplate joomla gratuit
2014  Spearboy   globbers joomla templates